User menu

Béliveau

Admis en 2011

Roger Béliveau

Roger Béliveau
1941

Natif de Saint-Albert, Roger Béliveau est fils de producteur laitier et c’est producteur laitier qu’il veut devenir lui aussi. Dès 1961, il fait l’acquisition d’une ferme à Warwick et démarre avec dix vaches, cinq taures et quatre truies. Cette ferme sera connue par la suite sous le nom de Ferme Beaulois SENC et, au cours des ans, elle aura connu un remarquable essor grâce au travail de collaboration de toute la famille. C’est sa plus grande fierté entrepreneuriale!

Roger Béliveau sait qu’il faut travailler fort pour réussir, mais il comprend aussi le potentiel de la coopération en agriculture pour le mieux-être de chacun de ses secteurs d’activité. Il s’implique donc sans réserve tout au long de sa carrière d’agriculteur dans le mouvement coopératif, de la base jusqu’aux plus hautes instances. Malgré tout, il a toujours du temps à donner à ses concitoyens pour des causes qui lui tiennent à cœur.

Il a d’abord été administrateur à la coopérative agricole du Canton de Granby, devenue Agropur en 1979. Il y demeure impliqué pendant vingt-trois ans. Il a ainsi contribué avec ses collègues administrateurs du temps à jeter les bases de ce qui est devenu aujourd’hui la plus grande coopérative laitière du Canada.

À la Coopérative de Warwick, dont il est devenu membre en 1966, il a fait partie du comité qui a évalué puis réalisé la fusion avec la Coopérative de Victoriaville pour créer La Coop des Bois-Francs en 1977. Il est nommé administrateur de cette coopérative élargie dès sa mise sur pied et il y est demeuré trente-trois ans, dont six à titre de président. Durant cette période, le chiffre d’affaires de l’entreprise a presque quintuplé.

Il fut aussi administrateur de la Coop fédérée pendant quinze ans. De 2001 à 2006, il est membre du comité exécutif ainsi qu’administrateur d’Olymel. Il faut beaucoup de détermination et de conviction pour accorder autant de temps au service de la coopération agricole. Il a ainsi été une figure active de l’évolution récente d’importantes entreprises collectives coopératives agricoles du Québec.

Pendant cette période intense d’implication dans le mouvement coopératif agricole s’échelonnant sur quatre décennies, Roger Béliveau trouve du temps à consacrer à diverses autres causes. Il a été vice-président de la Société d’agriculture d’Arthabaska, représentant de secteur à la Fédération des producteurs de lait du Québec, membre du conseil d’administration de l’Association des jeunes ruraux du Québec, membre de la Table de concertation de la jeunesse rurale du Québec.

Roger Béliveau a aussi été de 1992 à 1999 membre du conseil d’administration du Centre d’insémination artificielle du Québec (CIAQ). Ce fut une période intense pour ce haut lieu de la génétique bovine et très exigeante pour ses administrateurs. La création de L’Alliance Semex fut réalisée à cette époque de même que la prise complète de la propriété de l’entreprise par les producteurs utilisateurs.

Des causes communautaires ont aussi bénéficié de son implication et de son expérience comme gestionnaire. Par exemple, il a été membre fondateur et administrateur du Centre culturel et communautaire de Warwick. Il est aussi membre du conseil d’administration et président depuis 2009 de la Fondation Étoiles d’Or de Warwick. Il s’agit d’une organisation qui apporte un soutien aux personnes âgées.

Une carrière aussi fertile en implications collectives et communautaires peut mériter plusieurs reconnaissances. Roger Béliveau en a reçu plusieurs qu’il serait fastidieux de toutes énumérer, mais mentionnons qu’en 2006, il a reçu du Conseil québécois de la coopération et de la mutualité l’Ordre du Mérite coopératif et mutualiste québécois du 3e degré. Son implication remarquable avec les jeunes ruraux est reconnue en permanence, car depuis 2003, l’AJRQ a institué le trophée Roger-Béliveau pour remettre au gagnant du concours « Personnalité AJRQ » dans la catégorie des quinze ans et moins.

Roger Béliveau a le contact direct et facile. Doté d’une personnalité chaleureuse, il sait comment faire passer les idées et les messages qui lui tiennent à cœur. Ses talents naturels lui permettent aussi une communication franche avec les jeunes, dont plusieurs qui l’ont côtoyé le considèrent comme leur mentor. En contrepartie, rien ne le rend plus fier que de voir ces jeunes, devenus producteurs agricoles et parents à leur tour, s’impliquer à divers niveaux dans les organisations agricoles.

Roger Béliveau, votre admission au Temple de la renommée se veut une marque d’appréciation additionnelle pour votre implication admirable envers l’agriculture et surtout envers ceux qui la pratiquent.

Nos partenaires