User menu

St-Pierre

Admis en 2012

Yvon St-Pierre

Yvon St-Pierre
1942

Originaire de Sainte-Odile-de-Rimouski, c’est là qu’Yvon St-Pierre a toujours pratiqué l’agriculture comme producteur laitier passionné de la race Holstein. Dès l’âge de 10 ans, il se joint au mouvement des jeunes éleveurs. Il y est très intéressé et, de cette implication qui l’aura marqué tout au long de sa vie, est né le germe de sa passion pour l’élevage et pour la génétique.

À l’âge de 25 ans, il est prêt à s’établir, mais son père Lucien n’a que 50 ans et n’est pas du tout prêt à prendre sa retraite. Au fil des discussions et des conversations qu’ils ont avec les professionnels du domaine, il est décidé en 1968 de créer une société père-fils, soit la Ferme St-Pierre et fils. C’était une approche peu usitée à l’époque et une bonne raison de donner un sérieux élan de développement à l’entreprise, puisque désormais elle devrait faire vivre deux familles. L’expansion a dû être bien faite et réussie puisque dès 1974 la Ferme St-Pierre et fils remporte la médaille d’or du Mérite agricole.

L’entreprise continue d’évoluer et s’adapte aux réalités familiales. En 1976, Marius, le frère d’Yvon, se joint à la société. En 1982, le père d’Yvon se retire. La ferme est alors incorporée sous le nom de Ferme Cotopierre. En 1986, Marius décide de fonder sa propre entreprise agricole et Rachel, la conjointe d’Yvon, devient coactionnaire de la Ferme Cotopierre.

Yvon St-Pierre gère sa ferme avec expertise et on peut y constater rapidement succès et rentabilité. Cependant, son intérêt dominant est rattaché au troupeau, à l’utilisation de la meilleure génétique et à la mise en marché. D’ailleurs, bon an, mal an, 20 % des revenus de l’entreprise proviennent de la vente de sujets d’élevage sur les marchés local, national et international.

Les concours d’animaux aux expositions agricoles ont toujours captivé l’intérêt d’Yvon St-Pierre. Depuis ses années chez les jeunes éleveurs, il a participé avec succès à toutes les éditions de son exposition régionale. Ainsi, de 1976 à 1991, son troupeau y a remporté, chaque année, les deux bannières d’exposant et d’éleveur. Les sujets de son troupeau se distinguent régulièrement aussi à Expo-Québec et, à l’occasion, à l’exposition royale de Toronto ainsi qu’à la World Dairy Expo de Madison aux États-Unis. Dans l’univers global de l’élevage Holstein, le nom Cotopierre est connu et respecté sous tous les horizons.

Yvon St-Pierre s’est aussi distingué comme juge aux expositions. Sa façon de travailler et les raisons qu’il donne pour appuyer ses jugements ont retenu l’attention. Il a procédé au jugement du bétail Holstein dans presque toutes les expositions d’importance au Québec et d’autres races ont aussi sollicité son expertise. Sa réputation de juge expert a aussi traversé l’Atlantique et il a procédé à l’expertise du bétail à d’importantes expositions en Espagne, en France, en Belgique et en Suisse.

Yvon St-Pierre n’hésite pas à s’impliquer dans les organismes qui émanent du milieu de l’élevage. Il n’hésite pas non plus à partager avec ses collègues éleveurs ses connaissances et ses convictions. Il est devenu administrateur du club Holstein du Bas-Saint-Laurent dans les années 70 et il en a assumé la présidence de 1983 à 1989. Au cours de son passage à son club Holstein, il a développé une formule de perfectionnement très bien adaptée aux intérêts et aux disponibilités des membres. Il s’agit de mini rencontres locales initiées par les directeurs du club et regroupant de 7 à 10 éleveurs pour discuter d’un sujet particulier avec une personne-ressource. Cette approche a été très populaire et elle a permis d’augmenter très rapidement le nombre de membres du club Holstein du Bas-Saint-Laurent pour en faire le deuxième club Holstein en importance au Québec.

De 1991 à 1998, Yvon St-Pierre est administrateur à Holstein Québec et il s’intéresse de façon particulière aux questions d’éthique en matière de préparation et de participation au jugement du bétail. Il s’investit aussi dans le dossier de la sélection et de la formation des juges. Il croit fermement que le juge n’est pas seulement un expert dans l’évaluation des animaux, mais qu’il est également un ambassadeur de sa race dans l’arène lors du jugement et dans les étables lors de la tournée qu’il fait après avoir effectué son travail. De 1995 à 1999, Yvon St-Pierre est également administrateur au CIAQ. C’est l’époque où l’entreprise propriété de l’état a été transformée en entreprise privée propriété des éleveurs utilisateurs. On le retrouve donc très impliqué dans ce processus de transformation qui s’est avéré un succès financier pour les producteurs.

Ses connaissances en élevage et ses talents de vulgarisateur sont vite reconnus dans le milieu canadien de l’insémination artificielle, tant et si bien qu’il est invité à plusieurs reprises par L’Alliance Semex pour faire partie de délégations qui font la promotion de la qualité de l’élevage canadien et de nos façons de faire dans plusieurs pays.

Le monde municipal a aussi bénéficié de l’implication d’Yvon St-Pierre à deux reprises, dans les années 70 d’abord puis dans les années 90 en tant que conseiller municipal. Sur le plan régional, il siège depuis une dizaine d’années au comité consultatif agricole de la MRC Rimouski-Neigette et en assume la présidence depuis trois ans.

Au cours de sa fructueuse carrière, Yvon St-Pierre et la ferme ont reçu plusieurs mentions de reconnaissance. Nous ne pouvons pas toutes les mentionner ici, mais il est important de souligner que la Ferme Cotopierre s’est vu décerner à deux reprises par Holstein Canada le titre convoité de Maître-Éleveur, soit en 1989 et en 2001.

Yvon St-Pierre a été élevé dans un milieu qui valorisait l’agriculture et l’implication et tout en étant pionnier dans le partenariat intergénérationnel, il a éloquemment poursuivi la tradition puisque non seulement son fils et sa fille ont fait des études en agronomie, mais sa fille et son gendre sont depuis 2005 coactionnaires de la Ferme Cotopierre. En continuant avec la tradition d’implication, il faut souligner que son fils, sa fille et son gendre assument tous des responsabilités de bénévoles dans des organismes agricoles.

Les succès impressionnants qu’ont connus Yvon St-Pierre lui-même, sa ferme et son troupeau seront sans doute éclipsés dans la mémoire collective par le souvenir de ses qualités humaines. Sa personnalité est chaleureuse et attachante. Il est un vulgarisateur reconnu, un conciliateur hors pair et un ambassadeur de choix. Il sait prendre le temps d’écouter, il analyse et sait comment résumer un débat pour rallier la majorité. C’est un rassembleur!

Le Temple de la renommée de l’agriculture du Québec est heureux d’accueillir aujourd’hui un mentor pour plusieurs, un homme qui a eu et a toujours un impact considérable sur les agriculteurs et les éleveurs, non seulement de sa région, mais dans l’ensemble du Québec. Au sein du temple, Yvon rejoint son père Lucien admis en 1995; la deuxième combinaison père-fils de l’institution.

Québec, le 21 octobre 2012

Nos partenaires