User menu

Beaudry

Admis en 2013

Marcel Beaudry

Marcel Beaudry
1934 - 2012

Natif de Saint-Valérien-de-Milton, Marcel Beaudry a grandi sur une ferme laitière de bovins canadiens et c’est là que sa passion pour l’agriculture a commencé. Il a travaillé en construction à Montréal afin d’accumuler les fonds nécessaires à l’acquisition de l’entreprise familiale. En novembre 1960, il a repris le flambeau de l’entreprise et réalisé enfin son rêve.

 

En 1974, tout en travaillant à la ferme, il entreprit le travail de représentant pour Canadian Industries Limited aujourd’hui appelé Agrocentre. En 1986, Marcel Beaudry a participé à l’instauration d’une succursale d’Agrocentre à Saint-Valérien. Ce projet a facilité l’accès aux produits et a été d’une aide inestimable pour les producteurs de la région. Un des garçons, Hugo, y travaille encore. Après 38 ans à leur service, Marcel Beaudry a accumulé les titres de meilleur représentant récompensant sa passion et le temps passé à satisfaire sa clientèle. Consacrant beaucoup de temps à ce travail, il a délégué de plus en plus de tâches de la ferme à ses garçons, Alain, Martin et Hugo. De 1987 à 2010, un transfert graduel des actions de la ferme a été réalisé avec Martin.

 

Marcel Beaudry a contribué à la mise en place du premier bureau de la Société des éleveurs de bovins canadiens à Roxton Pond. Il a occupé le poste de directeur de la Société pendant de nombreuses années et y a assumé la fonction de président au cours de plusieurs mandats répartis sur 10 ans. Il fut également membre de l’exécutif pour le Conseil québécois des races laitières, le CQRL. Grand défenseur de la race canadienne, il était essentiel pour lui que la race ne soit pas mise en péril et il a contribué à mettre en place tous les moyens en ce sens. Son apport à la sauvegarde et à l’amélioration de la race a été exceptionnel. Marcel Beaudry a d’ailleurs effectué deux voyages en Europe pour le développement de la race. Ces voyages sont pour lui autant d’occasions d’améliorer la survie et la rentabilité de la race canadienne.

 

Au fil des ans, Marcel Beaudry a su développer un troupeau de bovins canadiens de très grande qualité. Cinq taureaux de son élevage sont entrés au Centre d’insémination artificielle du Québec dont Monbriant Karaté Énergika qui a été pendant de nombreuses années le meilleur taureau de la race pour l’indice de profit à vie (IPV), indice qui tient compte des composantes du lait, de la durabilité, de la santé et de la fertilité de ses descendants. À trois reprises, Marcel Beaudry a reçu le trophée Arsène-Denis, reconnaissance très convoitée par les éleveurs de bovins canadiens. Ce prix récompense annuellement l’éleveur dont les six (6) meilleures vaches affichent la moyenne la plus élevée de la race. En 1971, il a été décoré du titre de chevalier du prestigieux concours de l’Ordre national du mérite agricole.

 

Dès son jeune âge, Marcel Beaudry a montré non seulement un intérêt marqué à accomplir les différentes tâches à la ferme paternelle, mais également une passion indéniable pour la compétition chez les jeunes ruraux pendant plusieurs années. Devenu propriétaire, il a participé à maintes expositions depuis 1965. Ayant participé pendant 46 ans consécutifs à Expo-Québec, il y a remporté nombre de premiers prix et bannières de Premier éleveur et Premier exposant. Il a également laissé sa marque en étant représentant pour la race canadienne à Expo-Québec une quinzaine d’années. Au fil des ans, il a également participé aux expositions de Rougemont, Saint-Hyacinthe, Bedford, Richmond, Sherbrooke et au Salon international agro-alimentaire de Montréal.

 

Doté d’un sens du jugement remarquable, Marcel Beaudry a jugé plusieurs expositions à travers le Québec, dont Rimouski, Québec, Trois-Rivières, Sorel, Drummondville et Montmagny. Il a su transmettre sa passion à ses 3 garçons ainsi qu’à ses 8 petits-enfants qui ont tous participé aux compétitions de jeunes ruraux.

 

Marcel Beaudry a également laissé sa marque dans la communauté en étant président du club Optimiste, marguiller pour sa paroisse, membre des Chevaliers de Colomb et entraîneur de balle-molle auprès des jeunes de sa municipalité.

 

Le monde agricole a appris avec regret le décès de Marcel Beaudry en décembre 2012. C’est avec une grande fierté que le Temple de la Renommée de l’agriculture du Québec procède à l’intronisation de cet homme exceptionnel qui a contribué de façon remarquable à l’avancement de l’agriculture québécoise.

 

Québec, le 27 octobre 2013

Nos partenaires