User menu

St-Pierre

Admis en 2016

Jean-Clément St-Pierre

Jean-Clément St-Pierre
1922 - 2014

Natif de Sainte-Perpétue-de-L’Islet, Jean-Clément St-Pierre assure, pendant la Deuxième Guerre mondiale, la gérance d’un troupeau de vaches canadiennes à la ferme du colonel Maurice Halle, à Sweetsburgh, pendant deux ans. De 1944 à 1951, il assure la gérance de la ferme d’Adélard Godbout à Frelighsburg, puis celle de la ferme de Lionel Baril, avant de gérer, de 1955 à 1963, la prestigieuse ferme Raymondale. Par la suite, Jean-Clément St-Pierre acquiert une modeste entreprise à Grenville, qui deviendra la ferme Pierrevue. À l’achat de la ferme, le troupeau laitier comportait 35 sujets pur-sang Holstein et 25 croisés. Passionné de la race, il inscrit dès le début le troupeau au contrôle laitier et le fait classifier.

En marge de son activité professionnelle, Jean-Clément St-Pierre participe au développement de l’agriculture québécoise de par ses nombreuses implications. Ayant aidé à faire renaître le club Holstein de Vaudreuil entre 1955 et 1963, il devient président de Holstein Québec en 1962. En 1963, il est le deuxième francophone à siéger à l’Association Holstein Canada, en plus de se distinguer comme l’un des plus jeunes administrateurs de l’histoire de l’organisme. Président du club Holstein de Lachute en 1966, il assure également la présidence de la Société d’agriculture d’Argenteuil en 1972. Autre fait marquant, il accepte la responsabilité de vice-président de Holstein Canada en 1975, puis, enfin, de président à compter du 12 février 1976, 17 ans après qu’un autre Québécois, Stanislas Panneton, ait eu cet honneur. À ce titre, mentionnons qu’il a représenté l’association à Londres lors de la conférence Holstein mondiale.

Juge officiel lors de plusieurs expositions au Québec et en Suisse, Jean-Clément St-Pierre a, tout au long de sa carrière, travaillé pour le développement de son entreprise, mais aussi en conseillant, en s’impliquant et en guidant les éleveurs dans leur choix, ainsi que dans de nombreux comités. Son dynamisme et son énergie ont fortement contribué à faire vivre l’agriculture dans toutes les régions qu’il a habitées. De par sa persévérance et son calme légendaires, Jean-Clément St-Pierre a su mener à bien son objectif d’améliorer la race Holstein, sans pour autant, en visionnaire qu’il était, s’asseoir sur ses lauriers. Comme il le disait si bien dans le livret du centenaire Holstein, en 1984 : « Il a été possible de travailler et d’améliorer la race jusqu’à nos jours par l’ambition et l’amour du bétail des éleveurs. Un sommet a été atteint, mais il reste tout de même tout un défi pour les générations à venir ». 

Cet homme qui, c’est une évidence, a eu un parcours hors du commun, nous a quittés le 27 mai 2014. C’est donc à titre posthume que Jean-Clément St-Pierre est admis au Temple de la renommée de l’agriculture du Québec.
 

Nos partenaires