User menu

Lefebvre

Admis en 2017

Robert Lefebvre

Robert Lefebvre
1944

Robert Lefebvre vient d’une famille d’agriculteurs passionnés depuis 3 générations. Il a contribué fortement au développement de l’entreprise familiale Bois mou. Le but premier a toujours été de demeurer à l’avant-garde de la technologie. L’innovation a toujours été au cœur de ses décisions. Il a accueilli des stagiaires dont plusieurs étaient des femmes, ce qui était plutôt rare dans les années’70, preuve de son ouverture d’esprit. Croyant à la capacité des jeunes de la relève, il leur a permis d’en apprendre beaucoup sur le métier, d’évoluer rapidement et de développer leur capacité de gestion. Robert Lefebvre a assurément été influent dans la carrière de plusieurs d’entre eux.

Fier de son métier d’agriculteur, Robert Lefebvre a sans cesse travaillé à la progression de l’agriculture québécoise. Il a ainsi occupé plusieurs fonctions : délégué animateur chez Agropur, juge officiel de l’Association Holstein Canada, administrateur et président de la Société coopérative agricole de Saint-Félix-de-Kingsey, directeur et président du club Holstein Drummond, directeur de Holstein Québec, président fondateur du Syndicat de Gestion de Saint-Félix-de-Kingsey, administrateur et président de la caisse populaire de sa municipalité, membre du comité conjoint des races laitières, administrateur et vice-président de la Société coopérative agricole des Bois-Francs, entre autres. Cette longue liste démontre très bien qu’il est un homme passionné et dévoué envers la production agricole.

Durant ses 11 années à titre de directeur de Holstein Québec, il a siégé à un comité pour instaurer l’exposition Holstein, Expo printemps, au niveau provincial. De 1981 à 1982, en tant qu’administrateur de la SCA de Saint-Félix-de-Kingsey, il a été un rouage important dans le projet de fusion avec la Société coopérative agricole des Bois-Francs, assurant ainsi l’avenir de la coopérative.

C’est en tant que président de son Syndicat de gestion qu’il engage un agronome économiste afin de réaliser une étude sur le prix du lait qui a permis d’influencer la fusion de deux classes de lait. En 1980, il a également établi un partenariat avec un agroéconomiste pour aider les producteurs dans la gestion de leur entreprise et ainsi combler leur besoin de formation. Ces projets ont grandement contribué à l’évolution de l’agriculture dans sa région et cette notoriété s’est répandue au niveau provincial.

Découlant des cours d’alimentation donnés au Syndicat de gestion par des professeurs de l’Université Laval, Robert Lefebvre a contribué significativement aux moyens de pressions exercés sur les meuneries régionales pour faire en sorte qu’elles fournissent des suppléments aux producteurs, ce qui permet à ces derniers d’utiliser leurs propres grains à la ferme. Cette initiative s’est répandue par la suite au niveau provincial, contribuant à diminuer les coûts de production.

Robert Lefebvre a fortement contribué à l’informatisation des entreprises agricoles. Lors de son passage à la présidence de son syndicat de gestion, il a été l’instigateur avec une cinquantaine de membres, d’un projet d’étude pour l’informatisation à la ferme en collaboration avec l’Université Laval. De cette initiative, un projet pilote pour expérimenter la gestion informatique de la comptabilité, des budgets et de l’alimentation du troupeau, a vu le jour. Tout au long de son mandat à la présidence de son groupe de gestion, Robert Lefebvre a fait preuve d’innovation et a été un rassembleur hors pair, ce qui lui a valu la reconnaissance de ses pairs.

En 1983, Robert Lefebvre a remporté le concours des Jeunes Agriculteurs d’Élite du Canada. L’année suivante, il a instauré avec un collègue le même concours, mais au niveau provincial. Ce concours est encore à ce jour un des plus importants au Québec.

Un bon nombre de projets agricoles ont vu le jour grâce à la vision de Robert Lefebvre. À travers ces projets qui pour la plupart se sont traduits par une portée provinciale, il a constamment travaillé à l’évolution de l’agriculture à tous les niveaux, à simplifier le plus possible les façons de faire afin de les rendre plus accessibles, à diminuer les coûts de production et à amener les producteurs à améliorer les performances de leur entreprise. Le Temple de la renommée de l’agriculture du Québec est heureux d’accueillir aujourd’hui un rassembleur qui a eu un impact important sur les agriculteurs et les éleveurs, non seulement de sa région, mais dans l’ensemble du Québec.

Temple de la renommée de l’agriculture du Québec, 23 septembre 2017

Nos partenaires