User menu

Langlois

Admis en 2010

Fabien Langlois

Fabien Langlois
1931

Natif de Saint-Jean-sur-Richelieu, Fabien Langlois a fait toutes ses études primaires et secondaires à l’Académie Commerciale Catholique de l’endroit. En 1949, il s’est inscrit à l’Institut agricole d’Oka où il a obtenu un baccalauréat en sciences agricoles.

Le nouvel agronome travaille d’abord pendant quatre ans pour le mouvement syndical agricole, appelé à l’époque l’UCC, où il participe à la mise en place du Syndicat de lait de Fry-Cadbury. Ce syndicat, regroupant environ 400 producteurs répartis dans quatre comtés, a été le premier à signer une convention collective de vente de lait au Québec. Il a servi d’exemple et est devenu la référence pour la création d’autres syndicats au sein des autres produc­tions agricoles.

Il œuvre ensuite pendant quatre ans à La Coopérative fédérée, division des abattoirs Legrade Inc. Une de ses responsabilités a été de faire partie de l’équipe qui a conçu la distinction entre le programme de production porcine pour les naisseurs et le programme pour les finisseurs. La différenciation de ces programmes a permis à l’industrie porcine du Québec de connaître un important développement avec l’arrivée de maternités de plus grande envergure.

C’est en 1962 que Fabien Langlois arrive à la Société du crédit agricole (SCA) qui est devenue aujourd’hui Financement agricole Canada (FAC). Après avoir gravi rapidement plusieurs échelons dans l’organisation, il devient, en 1967, gérant provincial pour le Québec. C’est dans ce rôle, qu’il a occupé pendant plus de vingt ans, que Fabien Langlois a marqué de façon indélébile son organisation ainsi que la mémoire collective agricole. Durant cette période, il a été le leader incontesté du financement agricole au Québec. Son succès n’est pas étranger au fait qu’il est toujours resté très près des agriculteurs et qu’il a toujours été reconnu pour son écoute exceptionnelle.

Dès son entrée en fonction, il s’est mis au travail pour assurer la présence de l’organisation dans toutes les régions du Québec et il a instauré de hauts standards de service à la clientèle. Respect, écoute et rapidité du service étaient les valeurs qu’il voulait voir chez tous ses employés. Des objectifs précis ont été fixés afin de diminuer continuellement les délais de traitement des demandes d’emprunt et surtout le décaissement des fonds.

À titre de gérant provincial, il a régulièrement fait des interventions à Ottawa pour faire adapter les politiques de crédit de l’organisation aux besoins de l’agriculture du Québec. Grâce à lui, les politiques de crédit de la SCA ont été modifiées, élargies et complètement reformulées, donnant ainsi accès au crédit à plusieurs producteurs agricoles pour qui cet accès était jusque-là très limité.

Fabien Langlois a aussi mis en place des politiques de gestion du personnel innovatrices pour tous ses employés, y compris pour le personnel de soutien. Dans les années 70, de tels programmes en étaient à leurs tout premiers débuts. Sous sa gouverne, la SCA a été l’école de l’évaluation des fermes et de leurs exploitants, tant et si bien que l’entreprise est devenue une véritable pépinière pour les autres organisations impliquées dans le prêt aux agriculteurs. Il a d’ailleurs toujours été fier du travail de ses anciens élèves même lorsqu’ils étaient passés au service de la concurrence, car son idéal de bien servir l’agriculture en était même ainsi renforcé.

L’agronome Langlois s’est aussi impliqué dans sa profession et dans sa communauté. Il a été président de la section Québec et vice-président provincial de l’Ordre des agronomes du Québec. Dans sa paroisse, il est membre de la Maison des grands-parents pour l’aide aux devoirs. Pour cet organisme, il a conçu et réalisé un programme de sensibilisation à l’agriculture du Québec s’adressant aux jeunes de 5e et 6e années du primaire. Il est aussi membre de la Société de généalogie du Québec et président depuis plusieurs années de l’Association des Langlois d’Amérique.

C’est une grande fierté pour le Temple de la renommée de l’agriculture du Québec d’accueillir Fabien Langlois, un agronome qui a mérité le titre de Commandeur de l’Ordre du Mérite agronomique pour sa contribution au développement du financement agricole au Québec et dont l’idéal de voir les agriculteurs québécois mieux réussir financièrement a toujours animé l’action professionnelle.

Nos partenaires