User menu

Gauvin

Admis en 2019

Yves Gauvin

Yves Gauvin
1948

Natif de Saint-Hyacinthe, Yves Gauvin a travaillé à temps plein de 1975 à 2019 dans son entreprise agricole dont la production principale est l’apiculture après avoir travaillé comme laitier et surintendant d’usine. C’est dans le domaine apicole qu’il laisse sa marque. Il a su développer sa propre entreprise tout en collaborant avec celle de son père. À 15 ans, il a démarré avec 15 ruches et en 1975, l’entreprise en comportait 250, ce qui lui permit de devenir apiculteur à temps plein. En 1990, il regroupe les activités de son entreprise avec l’entreprise familiale. Puis en 2017, ses parts sont transférées à ses fils.

Dès le début de sa carrière, Yves Gauvin s’est impliqué auprès de ses pairs. En 1966, il est directeur de l’Association des apiculteurs professionnels du Québec, rôle qu’il maintient jusqu’en 1972. Il en devient alors le secrétaire jusqu’à l’intégration au sein de la Fédération des apiculteurs du Québec en 1978. Son rôle l’a amené à être très actif dans le réseautage entre les apiculteurs avec la publication d’un bulletin d’informations et l’organisation de journées techniques. De 1975 à 1978, il a été mandaté par l’association pour représenter les entreprises apicoles du Québec au sein du Conseil canadien du miel.

Convaincu que l’acquisition de connaissances est une clé importante dans la réussite d’une entreprise, Yves Gauvin devient en 1977, membre créateur du comité apicole du Conseil des productions végétales du Québec qui est aujourd’hui intégré au CRAAQ. Pendant plus de 40 ans, il fut un acteur précieux et très actif eu sein du comité. En plus de l’expertise qu’il a apportée au comité, il a été coauteur de plusieurs guides techniques apicoles et membre de comités organisateurs ou président de nombreuses journées d’informations et de colloques.
En 1979, il devient directeur de la Coopérative des apiculteurs du Québec et il a présidé le conseil d’administration de 1986 à 2009 où l’organisation intégra la coopérative Citadelle pour laquelle il devint directeur jusqu’en 2015. Pour Yves Gauvin le modèle coopératif a toujours été l’outil par excellence pour le développement ordonné des entreprises valorisant l’entraide. Il a travaillé à l’établissement de normes de qualité pour le miel. Par ses talents de communicateur, il a utilisé le dialogue, l’empathie et le respect pour convaincre les membres à fournir un produit de qualité.

Les qualités de visionnaire d’Yves Gauvin l’ont amené à siéger à la table filière apicole pendant 22 ans. Son expérience en mise en marché, son réseautage, son vécu au sein du système coopératif, ses implications personnelles et son intérêt pour le développement apicole ont facilité la réussite de nombreux projets, contribuant à améliorer le positionnement du miel québécois sur les marchés. Il a démontré un grand intérêt pour la recherche apicole et pour la relève de chercheurs. Son apport par son leadership et sa crédibilité a joué des rôles essentiels permettant la création de la Chaire de leadership en enseignement en sciences apicoles à l’Université Laval, en 2016.

Yves Gauvin a joué un rôle important dans le développement de l’industrie apicole québécoise au cours des cinquante dernières années. De par ses engagements et ses talents de leader et de communicateur, en plus de ses qualités de rassembleur, il a su dynamiser les membres de la filière apicole qui n’étaient pas les plus unis, organisés et structurés.
Il a grandement aidé à développer un marché plus harmonieux pour les produits de miel au Québec. Sans cette implication, il aurait été difficile à la seule coopérative apicole de survivre dans un marché où la concurrence est mondiale. Yves Gauvin a été un fervent défenseur de l’inter-coopération. Il a activement fait la promotion au sein des dirigeants des différentes coopératives du rôle de l’abeille en agriculture et de l’achat de miel du Québec par les autres coopératives de transformation.

Lors de la perte importante de ruches au Québec en 2013, Yves Gauvin a été le pivot qui a permis de faire face à cette crise et à l’industrie de se relever. Son objectivité reconnue, ses initiatives et son réseautage ont alors été fortement mis à contribution.

Autodidacte, passionné de connaissances et de veilles technologiques, il est un vulgarisateur hors pair. Faisant preuve d’altruisme, ses nombreuses implications ont toujours été axées sur la communauté et non pour en retirer un bénéfice personnel.

Son expertise l’a amené à effectuer trois missions à l’étranger afin de soutenir les secteurs apicoles des pays en voie de développement. C’est avec fierté que le Temple de la renommée de l’agriculture du Québec reconnaît aujourd’hui l’importance des réalisations d’Yves Gauvin.

Nos partenaires