User menu

Proulx

Admis en 2019

Yvon Proulx

Yvon Proulx
1938

Natif de Baie-du-Febvre, Yvon Proulx présente très tôt un intérêt marqué pour l’aspect économique de l’agriculture. Après des études en agronomie, il fait des études de 2e cycle à l’Université du Michigan, notamment.

Commençant sa carrière en tant que professeur à l’Université Laval, il s’est rapidement distingué pour son enseignement d’une économie différente, à dimension plus humaine. Érudit et extrêmement compétent dans son domaine, Yvon Proulx est aussi une personne affable, respectueuse, généreuse et toujours disponible. Doté d’une capacité de vulgarisation hors du commun, c’est le professeur que tout étudiant rêve d’avoir. Il a su inspiré tout une génération d’agroéconomistes qui le considèrent encore aujourd’hui comme un mentor d’exception.

Au détour des années 80, il est devenu producteur laitier par amour de la terre et du métier en plus d’être consultant privé en économie et politique agricole. Il commence une carrière professionnelle à l’UPA en 1992 où il occupe le poste de conseiller en recherche économique à l’UPA jusqu’en 1993, de directeur à la direction recherches et politiques agricoles de 1993 à 1995 et d’économiste principal de 1995 à 2002. Lors de son passage à l’UPA, il écrit des dizaines de mémoires et donne de nombreuses conférences expliquant entre autres les impacts des accords commerciaux sur le secteur agricole et les avantages de la mise en marché collective sur les revenus des producteurs, la qualité des produits et l’équité entre les agriculteurs, peu importe leur localisation.

Tout au long de sa carrière, Yvon Proulx est au cœur des réflexions et il est au sein de nombreuses équipes de travail ayant mené au développement de politiques et de programmes du Québec et du Canada. De solides argumentaires appuyés sur des analyses rigoureuses et empreintes d’une très grande intégrité qui le caractérise ont fait d’Yvon Proulx le consultant expert idéal pour plusieurs comités chargés de développer des programmes agricoles ou encore pour conseiller les négociateurs canadiens dans les accords de commerce internationaux.

Témoin expert pour la défense des piliers de la législation québécoise en matière d’agriculture et de protection du territoire agricole, il a su démontrer les impacts positifs des systèmes de mise en marché collective sur le revenu des producteurs agricoles. De plus, son expertise a grandement contribué aux négociations pour la mise en place de la Financière agricole du Québec, un levier de développement important et a également été mise à contribution lors des travaux du Comité consultatif de la Commission sur l’avenir de l’agriculture et de l’agroalimentaire québécois mis en place pour valider certaines analyses et donner son avis sur le contenu du document de consultation de la commission. Parmi ses nombreuses autres réalisations, notons sa participation au sein du comité pancanadien pour dénouer l’impasse quant à l’utilisation des subventions provenant de l’entente du Nid-de-corbeau relative au transport ferroviaire des grains et ses témoignages lors de nombreuses commissions parlementaires.

Expert en design de programme, notamment au regard des outils de sécurité du revenu, il a contribué à l’élaboration de méthodes de calcul des coûts de production qui sont à la base des programmes d’assurance stabilisation des revenus agricoles et des systèmes de gestion de l’offre. De par la qualité de son travail, il a grandement fait rayonner la profession d’agronome. Il a d’ailleurs reçu le titre de Commandeur de l’Ordre du mérite agronomique en 2008 et la médaille de distinction agronomique en 1988 de l’Ordre des agronomes du Québec. Le prix Gérard-Fillion lui a été attribué par l’Union des producteurs agricoles en 2006 et il a reçu la médaille du mérite professionnel en 2018 du Séminaire de Nicolet.

En travaillant au maintien et à la bonification des outils de mise en marché et de sécurité des revenus, Yvon Proulx a toujours défendu les intérêts des agriculteurs québécois et canadiens. L’intégrité et la rigueur dont il a fait preuve ont été remarquables et ont grandement contribué au développement de l’agriculture. Il est un ardent défenseur de l’approche collective et du syndicalisme agricole sur toutes les tribunes tant provinciales, et canadiennes qu’internationales. Sa facilité à communiquer et à partager sa grande expertise a fait de lui un expert et un conférencier recherché ici comme ailleurs. Encore aujourd’hui, il n’est pas rare qu’on fasse appel à ses précieux conseils et à la pertinence de ses analyses. Sa contribution significative au développement de l’agriculture est aujourd’hui reconnue par le Temple de la renommée de l’agriculture du Québec.

Nos partenaires