User menu

Painchaud

Admis en 2010

Simon Painchaud

Simon Painchaud
1947 - 2009

Natif de l’Isle-aux-Grues, Simon Painchaud y a habité toute sa vie sur la ferme ancestrale, dont il représentait la huitième génération, et c’est maintenant la neuvième génération qui en est à la barre.

Il a pris les rênes de la ferme en 1975. À cette époque, la principale production agricole de l’île était la pomme de terre. La production laitière n’était alors qu’une activité secondaire puisque le transport du lait constituait un handicap majeur, tout particulièrement durant les mois d’hiver. Cependant, les conditions du marché de la pomme de terre devenant moins favorables, les producteurs agricoles de l’île ont décidé de s’impliquer plus sérieusement dans la production laitière qu’ils connaissaient déjà.

C’est alors que germe l’idée d’implanter une fromagerie. Cette approche permettrait de concilier la production de lait sur l’île avec les contraintes qu’impose l’insularité quant au transport. Simon Painchaud s’implique dès le début de cette aventure collective. La formule coopérative est retenue et il en devient le président dès 1980, poste qu’il occupe jusqu’à son décès en 2009.

Sous sa présidence, la fromagerie semble être en constante évolution. D’abord opérée sur une base saisonnière, l’usine produit à l’année depuis 1987. Elle connaîtra aussi plusieurs phases de développement et d’investissement.

En plus de la production de cheddar, la fromagerie développe, à partir de 1999, la production de fromages à pâte molle dont certains ont déjà acquis une réputation enviable. Mentionnons ici le Mi-Carême, le Tomme de Grosse-Île et le Riopelle de l’Isle.

L’entreprise sera également à l’avant-garde de l’industrie en adhérant aux normes HACCP.

Au fil des ans, la coopérative devient le principal moteur économique de l’Isle-aux-Grues, tant par l’activité agricole qu’elle permet de réaliser que par la création d’emplois en usine.

L’implication de Simon Painchaud ne s’arrête pas là. Il devient administrateur de la Société coopérative agricole de Montmagny en 1993 et président de 2000 à 2009. Sous sa présidence, l’entreprise a connu de l’expansion et de la modernisation. Au cours des ans, il sera aussi directeur du Syndicat de base de la Côte-du-Sud et directeur de la Table agroalimentaire Chaudière-Appalaches.

Très impliqué dans sa communauté, on le retrouve comme conseiller municipal de 1975 à 1984 et comme marguiller de 1984 à 1988. Il a aussi été secrétaire-trésorier du Club des loisirs de l’Isle-aux-Grues et administrateur de la Fondation Riopelle-Vachon.

C’est vraiment par son leadership que Simon Painchaud s’est démarqué. On lui reconnaît la capacité de rassembler et de convaincre les gens. Sa manière d’être et d’agir avec ses collègues et ses partenaires peut se résumer en trois mots : respect, courtoisie, gentillesse.

De plus, son assurance tranquille, sa vision, sa capacité de décider et son sens de la communauté ont un effet d’entraînement. Graduellement, les fermes de l’île investissent dans la modernisation des bâtisses et de l’équipement et dans l’achat de quota. Les jeunes n’hésitent pas à prendre la relève.

Simon Painchaud croyait à la vocation agricole de son île. Une bonne partie de la prospérité de cette communauté peut être attribuée à ses convictions et à son travail acharné.

Le Temple de la renommée de l’agriculture du Québec est fier de rendre hommage à Simon Painchaud, un homme de la trempe des grands pionniers et bâtisseurs de l’agriculture du Québec qui aimait profondément son métier et qui, par sa vision, sa ténacité et son leadership, a grandement contribué au développement d’une agriculture prospère et durable dans son coin de pays, la belle et accueillante Isle-aux-Grues.

Nos partenaires