User menu

Sauriol

Admis en 2010

Pierre Sauriol

Pierre Sauriol
1941

Une carrière dédiée aux cultures maraîchères où l’initiative, les connaissances scientifiques, le marketing et surtout l’engagement indéfectible ont fait une grande différence pour une foule de producteurs agricoles. Voilà comment on pourrait, de façon très succincte, résumer l’apport considérable de Pierre Sauriol à l’agriculture québécoise.

Originaire de Ville Laval et après y avoir fait ses études secondaires, il se dirige vers l’agronomie. Il obtient son baccalauréat en sciences agricoles de l’Université Laval en 1966 et une maîtrise de l’Université McGill en 1969.

C’est comme conseiller horticole au ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec de 1969 à 1997 que Pierre Sauriol fait profondément sa marque. À titre de responsable de l’encadrement technique des maraîchers de terre noire, il se fait le promoteur du prérefroidissement des légumes et de la réfrigération des entrepôts pour prolonger leur conservation et pour se permettre d’en exporter hors du Québec. Dans le cadre de ses fonctions au ministère, il est aussi responsable de la phytoprotection des légumes de terre noire et il est avertisseur phytosanitaire pour le réseau du MAPAQ durant une dizaine d’années.

Il est d’ailleurs l’initiateur du premier réseau de dépistage des ravageurs des cultures maraîchères au Québec et le fondateur d’un club de dépistage avec les producteurs pour réduire l’usage des pesticides. Cette réalisation a inspiré la mise en place de clubs de dépistage similaires dans plusieurs autres productions agricoles. Ces clubs ont évolué et sont devenus les clubs d’encadrement technique d’aujourd’hui. Cet apport a d’ailleurs été reconnu de façon particulière alors qu’on lui a remis la Médaille de distinction agronomique pour cette réalisation.

Pierre Sauriol a vite réalisé le pouvoir et l’importance des communications pour faire évoluer son secteur d’activité. Il a participé à plusieurs émissions de radio et de télévision afin de diffuser l’information horticole dans tout le Québec. Il a été invité à faire des conférences dans toutes nos régions et à l’extérieur du Québec. Il s’est de plus impliqué dans l’organisation de colloques internationaux, sur différents légumes, tenus au Québec. Enfin, il est l’auteur de plusieurs centaines d’articles de vulgarisation sur les développements techniques horticoles, ce qui ajoute grandement à l’impact qu’il a eu partout au Québec.

La réfection du ruisseau Norton, qui causait de multiples inondations dans la région des terres noires, est due au leadership de Pierre Sauriol qui a su convaincre le gouvernement, plutôt tiède face à ce projet, que s’abstenir coûterait plus cher à l’État que les dix millions de dollars qu’il fallait investir pour réaliser ce travail. C’est ainsi que la région des terres noires est demeurée le moteur économique du secteur maraîcher de tout le Québec.

L’impact de la carrière de l’agronome Sauriol a été reconnu maintes fois par plusieurs instances. Mentionnons ici l’Association des jardiniers du Québec en 1986 et en 1997, la Fédération des producteurs maraîchers du Québec en 1990, le Conseil québécois de l’horticulture en 2009. De plus, le MAPAQ lui a décerné le titre de Commandeur de l’Ordre national du mérite agricole en 1997, et l’Ordre des agronomes celui de Commandeur de l’Ordre du Mérite agronomique en 2007.

Bravo, Pierre Sauriol, pour une carrière remarquable au service des producteurs et bienvenue au Temple de la renommée de l’agriculture du Québec.

Nos partenaires