User menu

Hardy

Admis en 1992

Maurice Hardy

Maurice Hardy
1916 - 2006

Au début de sa carrière, l'agronome Maurice Hardy est nommé gérant de la Coopérative agricole du Lac Saint-Jean Nord, pour ensuite occuper successive­ment, à la Coopérative Fédérée de Québec, les postes de préposé aux relations publiques, préposé aux services commerciaux et enfin représentant des succursales.

Sa compétence et ses talents de vulgarisateur étant reconnus et fort appréciés par tout le Québec, il accède à de nouvelles fonctions, soit celles de directeur technique et secrétaire de la compagnie Les Engrais chimiques du Québec Inc.

Maurice Hardy a été et est encore le spécialiste dans le domaine de la fertilisation  et de son implication en grandes cultures.  Tous lui reconnaissent le mérite d'avoir su adapter la technique aux conditions changeantes du climat, des sols et des individus.

Lors d'un symposium avec les spécialistes des sols et des grandes cultures réalisé avec succès en 1966, on décide de former éventuellement le Conseil des productions végétales du Québec (C.P.V.Q.) organisme dans lequel Maurice Hardy joue un rôle d'une très grande importance en acceptant de faire partie de la plupart des comités.

 

Il anime en 1967, conjointement avec Gaétan Lussier, la première série de cours agricoles télévisés.  Les cours font sensation et l'expérience est répétée pendant quatre ans.

 

En 1968, il effectue, en compagnie de Moïse Cossette, une tournée au Wisconsin, laquelle fait époque dans les annales de l'agriculture du Québec.  La série d'articles publiés par la suite dans le Bulletin des agriculteurs agit comme catalyseur pour déclencher le mouvement révolutionnaire qu'ont connu les productions herbagères et laitières au cours des deux dernières décennies.

En 1973, il est le grand responsable du succès qu'a remporté le programme quin­quennal mis de l'avant par le ministère de l'Agriculture, soit l'Opération-Luzerne.

Maurice Hardy a su vulgariser ses connaissances et les bonnes techniques.  À cette fin, il a manié avec talent la radio, la télévision, l'audiovisuel et l'écrit.  Il a surtout mis à profit ses talents d'habile discoureur comme démonstrateur, comme professeur, comme conférencier.  Ses talents de vulgarisateur sont sans doute, avec sa forte personnalité, la raison de la renommée qu'il a acquise partout où il est passé.  Et il est passé partout.

Maurice Hardy a mérité au cours de sa carrière plusieurs décorations dont, entre autres, l'Ordre du mérite agronomique.

Nos partenaires