User menu

Laliberté

Admis en 1994

Maurice Laliberté

Maurice Laliberté
1909 - 2000

Maurice Laliberté fut un agriculteur comme le furent ses ancêtres et le sont encore aujourd’hui ses descendants.  Il est de la race de paysans qui ne s’éteignent jamais.

Dès le début, il collabore avec la Ferme expérimentale de Lennoxville et accepte que sa ferme de Honfleur serve de “Station d’illustration”.  Ce fut un coup de maître.  Pendant 20 ans, de 1935 à 1955, il côtoie les meilleurs spécialistes et acquiert des connaissances qui lui permettent d’améliorer son exploitation.

Bien qu’excellent agriculteur, Maurice Laliberté se considérait avant tout comme citoyen ayant des responsabilités sociales.  Les postes qu’il a occupés prouvent bien qu’il a exercé une grande influence dans son milieu.  Il a entre autres été vice-président de l’Association des producteurs de sirop d’érable, président de la Société d’agriculture de Bellechasse, président du Cercle agricole de  Honfleur, président de l’Association Holstein du Québec, à tour de rôle président, secrétaire et directeur de l’Association régionale Holstein, directeur du Syndicat des producteurs de lait nature du Québec, administrateur de l’UCC local et directeur de l’Association des producteurs de semences du Québec.  Son rayonnement dans sa paroisse immédiate, ses actions dans son comté et ses responsabilités au niveau de sa province lui ont valu une reconnaissance spontanée dans le milieu agricole.

Parmi ses réalisations les plus importantes, il obtient en 1952 la médaille d’argent et en 1962 la médaille d’or de l’Ordre du mérite agricole.  Il gagne le concours provincial d’orge en 1958 et celui du concours de ferme du comté de Bellechasse en 1965 de même que le concours d’embellissement du comté de Bellechasse en 1967.  De plus, il est membre de la Famille terrienne de l'année en 1969.

Monsieur Laliberté a exercé une grande influence sur son entourage et particulièrement sur ses enfants.  Fait unique au Québec, ses deux fils ont mérité l’un la médaille d’or et l’autre la médaille d’argent de l’Ordre du mérite agricole du Québec en 1992.

Au moment du sommet agricole de 1992, les experts québécois ont défini les normes de l’agriculture de l’avenir.  Selon eux, l’agriculture devra être durable, assurer une qualité de vie à ses exploitants et être aussi le pilier principal du développement régional.  Maurice Laliberté a sans aucun doute dû inspirer les experts dans leur définition.

Nos partenaires